Corinne CORBINAIS

Corinne CORBINAIS, 57 ans
Cadre administratif hospitalier

Native de Magalas, comme ma mère et ma grand-mère, j’ai quitté le village en 1983 pour effectuer des études et travailler à Montpellier.

Je suis revenue habiter Magalas en 2005 avec mon conjoint. Le village avait bien changé, sa population presque doublée. Si un grand nombre de villages se meurent, ce n’est pas le cas de Magalas qui reste un village attractif, avec même une communauté anglophone attirée par notre soleil et notre bon vin ! Il accueille des familles qui souvent travaillent à Béziers ou à Montpellier mais qui préfèrent s’éloigner des villes afin de pouvoir accéder à des logements plus abordables. Les activités, festivités, associations sont nombreuses et variées.

Mais le revers de cette situation c’est la quasi-totalité des commerces fermés, une paupérisation des habitants, les incivilités croissantes, le train qui s’arrête de moins en moins, des voitures partout, jusque sur nos places, la disparition des hirondelles si nombreuses dans mon enfance ! Le lien entre les habitants se réduit…

Depuis très longtemps impliquée dans la défense de nos droits sociaux, des services publics, de l’écologie, je trouve un prolongement local à ces luttes pour « un monde meilleur » à travers la liste Vers 1 Nouvel Avenir qui tentera, notamment avec la mise en œuvre d’une démocratie participative, de retisser des liens entre les habitants de notre village.

Facebook 0 Twitter 0